Rabat et Stockholm résolus à mener des initiatives concrètes en matière d'énergies renouvelables

Rabat et Stockholm résolus à mener des initiatives concrètes en matière d'énergies renouvelables

16 juin 2017

Le Maroc et la Suède ont exprimé jeudi leur détermination à mener des initiatives concrètes dans le domaine des énergies renouvelables et à intensifier leurs échanges en la matière.

"Les deux parties sont plus convaincues que jamais de la nécessité de promouvoir leurs échanges économiques, en particulier dans le domaine des énergies propres", a déclaré à la MAP, le président du directoire de Masen (Moroccan Agency for Sustainable Energy), Mustapha Bakkoury, à l’issue de ses entretiens avec plusieurs responsables suédois à Stockholm.

M. Bakkoury, qui effectue une visite de deux jours dans la capitale suédoise à l’invitation du Secrétaire d'Etat auprès du ministre des Affaires européennes et du commerce, Oscar Stenstrom, a jugé important de soutenir des projets faisables pour atteindre un niveau plus haut des échanges bilatéraux.

"Les relations entre les deux pays ont pris une nouvelle dynamique, mais le temps est venu pour les mettre sur les bons rails", a-t-il estimé.

Le patron de MASEN n’a pas manqué d’inciter les opérateurs suédois à s’installer au Maroc en tirant profit de la stabilité politique et de la position géographique stratégique du Royaume en tant que passerelle entre l’Europe et l’Afrique, en plus de son cadre juridique et économique favorable à l’investissement.

Le Royaume représente non seulement un marché à forte valeur ajoutée concernant les énergies propres, mais aussi un partenaire fiable et une plateforme incontournable pour accéder au marché africain, a-t-il insisté.

Le responsable marocain a regretté, à ce propos, que les liens économiques entre Rabat et Stockholm demeurent "insuffisants" eu égard aux potentialités dont disposent les deux pays.

"Cette visite fait suite à la prise de contacts avec plusieurs opérateurs énergétiques suédois, un processus qui s’est concrétisé par la signature, il y a quelques mois, d’un accord entre Masen et la société suédoise Cleanergy AB", a-t-il fait savoir.

Signé à l’occasion de la tenue de la COP22 à Marrakech, l'accord prévoit que Cleanergy et Masen collaborent pour mettre en place des unités de démonstration de la technologie Stirling CSP dans le complexe Noor Quarzazate et pour lancer des activités d'innovation conjointes sur les systèmes de stockage d'énergie thermique.

L’entreprise suédoise peut transformer l'énergie solaire non seulement en un atout précieux pour la sécurité et l'approvisionnement énergétiques durables, mais favorise aussi la création d'emplois locaux et le développement industriel.

L’accent a été mis, à cette occasion, sur le développement d’une coopération autour de projets qui permettraient d’améliorer, d’une manière significative, l’offre de l’énergie propre au Maroc, mais aussi en Afrique avec des coûts compétitifs, a ajouté M. Bakkoury.

D’après lui, ce déplacement a été l’occasion d’élargir les contacts à des institutions suédoises publiques comme Vinnova, une plateforme qui regroupe plusieurs acteurs économiques, académiques et gouvernementaux concernés par l’innovation dans le pays scandinave.

Lors des entretiens avec les responsables de l’Agence suédoise de l’énergie, il était question d’explorer la possibilité de promouvoir les échanges académiques et d’organiser des visites de chefs d’entreprises énergétiques marocains et suédois.

Par ailleurs, le président du directoire de Masen a indiqué que le Maroc peut bénéficier de l’expérience suédoise dans la gouvernance locale, en particulier en matière de protection de l’environnement et de gestion des déchets et de l’eau dans les villes, tout en appelant à renforcer les liens entre les conseils municipaux et régionaux des deux pays.

En présence de l'ambassadeur du Maroc en Suède, Amina Bouayach, M. Bakkoury a rencontré notamment le Secrétaire d'Etat suédois auprès du ministre des Affaires européenne et du commerce et la vice-présidente du conseil municipal de Stockholm, Mme Margareta Bjork.

Source : http://www.medias24.com

Revenir aux articles